Anne Villard | Cheminement
40960
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-40960,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.6.1,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,fade_push_text_right,transparent_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Cheminement

Si je devais résumer en un mot mon travail, mon cheminement,
je dirais que je suis un “ passeur ”.


Après des études à l’École du Louvre en Histoire de l’Art (1991 – spécialité : art contemporain) et en Muséologie (1992), j’ai exercé l’activité de muséologue pendant plus de dix ans dans des musées et des espaces d’exposition, notamment au musée de la Bande Dessinée à Angoulême.


Passionnée par la mise en exposition et la question du “ sens , du discours tenu sur et par l’objet présenté, j’ai repris mes études au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris pour obtenir un DEA de Muséologie des Sciences Naturelles et Humaines sur le “ soclage des objets  (1998).

 


Dès 1992, j’ai commencé à m’intéresser à l’accueil des personnes 
en situation de handicap et à la médiation qui pouvait être développée pour et avec ces publics dans les musées.


Ma rencontre avec Claude GILBERT, qui a créé le premier “ Service des publics handicapés  à la Direction des musées de France (DMF), comme mon expérience de plusieurs mois au musée des Beaux-Arts du Canada à Ottawa (1993) dans le Service adapté (accueil et médiation) ont transformé ma pratique de la mise en exposition et mon approche de la médiation.


Depuis lors, ces réflexions sont intégrées dans les projets que je développe

et auxquels je collabore.

 

 

Formatrice depuis 2005, je conçois et j’anime des formations professionnelles dans les domaines de la culture, du handicap et des ressources humaines. J’interviens régulièrement pour des organismes de formation privés (Format Culture…) et publics (CNFPT, INSET) et auprès de collectivités territoriales, notamment les Conseils Départementaux.

 

 

Qu’il se soit agit d’organiser et de monter des expositions culturelles ou depuis 2005 de faire de la formation professionnelle, mon rôle a toujours consisté à faire des liens, à veiller à la bonne communication entre les différents intervenants et à dessiller les yeux, à ouvrir les possibles…

 

Cela requiert des qualités d’écoute, de synthèse, de fermeté avec souplesse et d’accueil de l’autre sans jugement pour lui permettre de se déployer en s’ancrant dans un projet ou dans sa vie.

 

 

Ma rencontre avec le REIKI, en 2004, a profondément transformé mon rapport à moi-même et aux autres. Ce chemin initiatique m’a permis de me contacter plus profondément et de m’unifier. J’initie “ les choses ”, désormais, à partir de ce centre, avec plus de douceur, de cohérence et de joie.

 

J’ai de la gratitude pour ce que m’ont apporté mes quatre initiations au REIKI et mes différents apprentissages en énergétique et thérapies psycho-corporelles, et je suis honorée de pouvoir, à mon tour, “ être un passeur ”, notamment en initiant au REIKI les personnes qui m’en font la demande.

 

 

Aujourd’hui, mon activité de thérapeute en énergétique (ouverture du cabinet en 2007 à Tours), n’est qu’une des multiples expressions de cet axe central, de ce socle, permettant aux personnes sollicitant mon accompagnement de s’enraciner et de “ s’affirmer dans leur différence ”.

 

 

Depuis plusieurs années, à la demande des patients désireux d’acquérir de nouveaux outils pour leur cheminement intérieur, je propose à mon cabinet, parallèlement aux séances énergétiques en individuel, des ateliers de développement personnel, à la demi-journée ou à la journée.

 

Je choisis de transmettre des techniques simples et faciles à mettre en œuvre et de nature à favoriser l’écoute de soi et la confiance en soi.

 

Ces techniques rencontrant les attentes des CGA (Centres de Gestion Agréés) et d’organismes de formation privés (CERFRANCE), sont aujourd’hui transmises lors de formations en entreprise, et prennent en compte les spécificités de chaque contexte et les problématiques du monde du travail.