Anne Villard | « Apprivoiser son zoo intérieur »
42022
post-template-default,single,single-post,postid-42022,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.6.1,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,fade_push_text_right,transparent_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

« Apprivoiser son zoo intérieur »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Au début, le moi prendra forcément beaucoup de place et fera beaucoup de bruit.

 

Apprivoiser nos forces intérieures prend du temps. Mais, dès le commencement, on peut déjà goûter un vrai silence et s’ouvrir à la présence de l’être aimé. Et c’est cela qui va attirer vers le vrai silence parce que cette communion est tellement belle et le bruit des pensées la trouble.

 

Apprivoiser est un art, qu’il s’agisse d’un animal ou de notre zoo intérieur. Il ne s’agit pas de détruire ou de rejeter mais d’orienter, de rectifier, d’aider nos forces intérieures à s’unifier dans une même direction. »

 

 

 

Dom DYSMAS de LASSUS,

Grande Chartreuse,

74e successeur de Saint Bruno